Partenaires


logo Le Vif Weekend

Le Vif Weekend

Le Vif Weekend s’associe à la Lady Chef of the Year 2017
Fort d’une large expérience dans le domaine de l’excellence culinaire, Le Vif Weekend entame une collaboration avec le prix Chaudfontaine-Lady Chef of the Year, une récompense qui couronne, depuis 1991, les plus grands talents, au féminin, de la gastronomie belge.
Depuis toujours, la gastronomie fait partie des piliers incontournables du Vif Weekend au même titre que la mode ou le design. A travers des interviews, des décryptages, des reportages et des sélections de bonnes adresses, ce magazine entend régulièrement mettre en avant les grands chefs d’ici et d’ailleurs, mais aussi les cuisiniers émergents qui feront rayonner, demain, la planète food. Depuis janvier dernier, la rubrique « Comme un chef » a, en outre, fait son apparition dans les pages et présente, chaque semaine, la recette d’un plat classique, revue et décomplexée par un maître des fourneaux. De plus, Le Vif Weekend sortira, ce 13 septembre prochain, une édition Black entièrement dédiée à la scène gourmande, avec notamment un guide des 150 meilleures tables du pays. C’est dire si la thématique inspire ce média qui, en ligne, suit également de très près l’actualité culinaire, via une rubrique appropriée et une newsletter, tous les mercredis.
Le prix Chaudfontaine-Lady Chef of the Year, quant à lui, célèbre ces femmes qui signent une cuisine de haut vol, mais sont trop souvent reléguées dans l’ombre de leurs homologues masculins. Une raison supplémentaire, pour Le Vif Weekend, de vouloir soutenir cette récompense célébrant le savoir-faire de grandes professionnelles, à l’instar de la lauréate 2016, Julie Baekelandt du restaurant C-Jules à Zottegem. Le magazine proposera d’ailleurs, dans son édition Black Food, une rencontre exclusive avec la gagnante 2017, ainsi que ses meilleures recettes.
Avec cette nouvelle initiative, Roularta Media Group élargit encore le cadre de sa stratégie 360° et renforce sa position dans le segment gastronomique.

Contacts :
Fabienne Willaert
Tél. : +32 2 702 45 80
Fabienne.willaert@roularta.be

logo Chaudfontaine

Chaudfontaine

JULIE BAEKELANDT DÉSIGNÉE LADY CHEF 2016 ET NOUVELLE AMBASSADRICE CHAUDFONTAINE

Avec l’élection de Julie Baekelandt en tant que Lady Chef 2016, Chaudfontaine dispose également d’une nouvelle ambassadrice. L’eau minérale naturelle n’associe pas par hasard son nom à cet événement culinaire : « Tout comme l’eau pure et équilibrée de Chaudfontaine jaillit de terre, nous aidons les talents culinaires à monter à la surface. »

Après Anne-Sophie Breysem du restaurant De Kwizien à Hasselt, le public et un jury de journalistes culinaires ont élu Julie Baekelandt du C-Jules à Zottegem « Chaudfontaine Lady Chef 2016 ». Elle devient ainsi la 26e lauréate de ce prestigieux concours et la 2e ambassadrice Chaudfontaine.

Chaudfontaine en est très fier : « Nous sommes ravis de soutenir ce jeune top chef féminin pendant un an et de montrer que notre marque est très proche de l’horeca. Tout simplement parce que notre eau dans ses trois variantes accompagne chaque expérience culinaire à merveille », explique Céline van den Rijn, Marketing Director Coca-Cola Belgique & Luxembourg.

UNE EAU ÉQUILIBRÉE POUR UNE EXPÉRIENCE GASTRONOMIQUE ULTIME

L’eau de Chaudfontaine est une eau minérale naturelle de source thermale, qui trouve son origine à la porte des Ardennes belges. Grâce à des conditions géologiques extraordinaires, l’eau descend jusqu’à une profondeur de 1600 m et est filtrée pendant plus de 60 ans par la nature elle-même. Elle jaillit de son « coffre-fort naturel », absolument unique par sa pureté et son équilibre en composants minéraux.

Ce sont tous ces éléments réunis qui font de l’eau de Chaudfontaine une expérience gastronomique ultime. Le Tri’O de Chaudfontaine (eau intensément pétillante, légèrement pétillante et plate) est très apprécié
par Julie Baekelandt. Elle choisit Chaudfontaine comme accompagnement pour son menu car l’eau de Chaudfontaine a une minéralisation équilibrée et un
goût délicat mais pas trop prononcé.

« Chaudfontaine est pour moi l’eau au goût le plus pur », lance la Lady Chef. Le Tri’O peut être proposé pour chaque plat et chaque vin. En fonction de la teneur en gaz, l’accent peut en outre être mis sur différentes spécificités. La variante rouge, l’eau intensément pétillante, éveille l’appétit et amplifie les sensations suscitées
par des aliments croustillants et riches en textures. La variante verte est
quant à elle le partenaire idéal pour les plats au goût subtil, grâce à des bulles délicates et fines. Enfin, il y a la variante bleue : l’eau minérale naturelle plate. Cette eau est parfaitement équilibrée et convient donc à chaque plat, à tout moment.

« Que le choix de l’eau dépend du plat, est quelque chose que beaucoup de gens ignorent », poursuit la Lady Chef. « Toutefois, l’eau peut apporter une valeur ajoutée à votre expérience culinaire. On n’accompagne pas seulement nos plats de vin ou de bière, mais également d’un verre d’eau. Tous les restaurants devraient avoir un sommelier en eau. »

Chaudfontaine, une eau couronnée
En 2013, Chaudfontaine a été le premier producteur d’eau minérale au monde à obtenir la médaille d’or du
« European Water Stewardship » en combinant innovations technologiques et respect de la nature pour protéger et gérer l’eau durablement, depuis sa source jusqu’à sa mise en bouteille. Cette récompense a
été confirmée en juin dernier. En 2015, le Tri’O de Chaudfontaine a également reçu le « iTQi Superior Taste
Award » de la part du plus grand jury de chefs et sommeliers, leader d’opinion en matière de goût.

www.chaudfontaine.com

Chaudfontaine est une marque déposée de MMJ ©2016 MMJ

Visitez le site web

logo Welsh Lamb (IGP)

Welsh Lamb (IGP)

Le Pays de Galles, le pays où la nature elle-même fournit de la délicieuse viande d’agneau

HCC Meat Promotion Wales est très fier cette année d’être partenaire de Lady Chef of the Year. L’agneau gallois est un produit naturel, versatile, tendre, juteux et possédant une saveur réellement unique tout en offrant un vaste nombre de découpes disponibles. Chaque jour, de plus en plus de chefs dans le monde entier en font le constat. Chaudfontaine Lady Chef of the Year Julie Baekelandt a maintenant également découvert l’agneau gallois et en a été immédiatement convaincue. “C’est un produit supérieur, très fin et ayant un goût tendre. En tant que chef, la différence se fait remarquer tout de suite.” Non seulement Julie mettra l’agneau du Pays de Galles sur la carte de son restaurant C-Jules à Zottegem, mais elle fera aussi du show-cooking lors de salons professionnels et d’autres événements. “Mes découpes préférées sont le gigot d’agneau et l’épaule d’agneau. En effet, ce sont des découpes très différentes qu’un chef peut travailler dans de nombreuses créations.”

Naturel et pur

Dans le pays de Galles, les agneaux paissent l’herbe tendre et juteuse des prairies qui s’étendent à flanc de collines et dans les vallées. Il n’est donc pas nécessaire de leur donner une alimentation complémentaire. Ces prairies vertes, à perte de vue, suffisent par ailleurs à nourrir les quelques neuf millions de moutons – brebis et agneaux confondus – qui viennent y brouter. Outre la composition du sol, riche en minéraux, le climat du pays de Galle, à la fois doux et humide, favorise la croissance d’une multitude de plantes et d’herbes que les moutons et les agneaux mastiquent tout au long de l’année. C’est précisément la nature de ce sol vierge qui est responsable de la texture fondante caractéristique de l’agneau gallois, comme de son goût à la fois délicat et prononcé.

Indication Géographique Protégée (IGP)

L’agneau gallois est reconnu par la Commission Européenne pour ses caractéristiques uniques et régionales et a obtenu en 2003 le statut convoité d’Indication Géographique Protégée (IGP). Un label permettant de certifier la réputation sans précédent qui entoure les bergers et éleveurs gallois depuis plusieurs siècles. La renommée qu’a acquise l’agneau gallois est le fruit d’expériences, de méthodes d’élevage transmises de génération en génération comme de la préservation des pâturages que les agriculteurs ont de tout temps renoncé à exploiter. L’importance du label IGP n’est pas négligeable ; il permet en effet de garantir au consommateur un produit authentique, en plus d’assurer une traçabilité en toute transparence, de la ferme à l’assiette. On attribue à chaque agneau, dès la naissance, un signe distinctif reprenant toute une série d’informations, dont les informations vétérinaires. Un organisme indépendant se charge également d’effectuer des contrôles réguliers auprès des éleveurs, des transporteurs, des fermes comme des abattoirs et des ateliers de production afin de vérifier que les normes IGP soient bien respectées. Le label IGP garantit en outre la fraîcheur des produits disponibles sur le marché. Quand on songe au pays de Galles, on se représente généralement de vastes étendues de nature à l’état brut. Il reste cependant très facile d’accès et se situe près de la Belgique, ce qui permet d’assurer un arrivage quotidien de viande de première fraîcheur.
Même s’il est possible de consommer de l’agneau tout au long de l’année, il n’en reste pas mois un produit saisonnier. La saison idéale pour consommer de l’agneau gallois s’étend dès lors de mai à janvier.

HCC, l’organisation pour la promotion de l’agneau gallois

Hybu Cig Cymru (HCC) est l’organisation sectorielle responsable pour le développement, la promotion et la commercialisation de la viande rouge galloise. Avec environ 9.000.000 de moutons et d’agneaux et 1.103.000 de bovins (chiffres juin 2014), ce n’est pas surprenant que cette industrie ait sa propre agence dédiée à la croissance du secteur et à la recherche de nouveaux marchés durables pour l’agneau, le boeuf et le porc gallois.

L’agneau gallois (IGP) est disponible en Belgique chez le grossiste horeca ISPC.

www.eatwelshlamb.com

Visitez le site web